Archives du mot-clé Bracelet

Le June vous réconcilie avec le soleil

Photo Netatmo

Photo Netatmo

Dévoilé en janvier dernier, à l’occasion du CES de Las Vegas, au cours duquel il a remporté deux prix  dans les catégories  “Wearable Technologies”  (ou technologies à porter sur soi)  et  “Tech for a Better World”  (technologies pour un monde meilleur), le bracelet June de Netatmo est commercialisé depuis quelques semaines, à  point nommé pour la période estivale.

La société française Netatmo qui s’est spécialisée dans les objets connectés dédiés aux conditions atmosphériques, météo, qualité de l’air, pluviométrie, enrichit donc sa gamme avec June, son premier objet à porter sur soi, mesurant l’exposition aux UV.

Le soleil émet une lumière invisible dite ultraviolet (UV). Une grande partie des UV est absorbée par la couche d’ozone. Saviez vous que l’exposition au soleil est essentielle pour le corps humain car elle  synthétise, via les UV,  la vitamine D qui sert, entre autres, à fixer le calcium sur les os . Cependant, elle peut aussi s’avérer dangereuse, car  bien sûr, il y a le fameux coup de soleil,  le vieillissement prématuré de la peau mais plus grave un risque de cancer de la peau.

L’exposition au soleil doit donc être maîtrisée, insuffisante elle engendre une carence, alors que trop longue elle peut être dangereuse. Netatmo, avec June, essaie de répondre à cette préoccupation.

Le June, dont le design a été réalisé par une célèbre designer de bijoux,  a la forme d’un diamant de 3cm x 1 cm environ, sculpté en facettes et se décline en trois couleurs. Il se porte sur soi, en broche ou sur un bracelet. Il mesure,  en temps réel, l’indice d’exposition aux UV et le communique, via Bluetooth, à une application mobile disponible uniquement sur les appareils Apple. Il se recharge via un connecteur micro USB. A noter qu’il n’est pas étanche.

L’indice d’exposition est une échelle standardisée de 1 à 11, découpée en 5 niveaux : faible, moyen, élevé, très élevé, extrême. On indique d’abord la couleur et le type de peau puis en fonction de la valeur de l’indice mesuré,  June fournit un conseil de protection adapté : porter des lunettes de soleil, appliquer un écran solaire avec l’indice recommandé, se couvrir d’un vêtement ou encore se mettre à l’ombre.

June fournit également un bilan  quotidien de l’exposition au soleil : durée d’exposition ou non exposition avec, le cas échéant l’indice et le pourcentage par rapport au besoin journalier. Une notification est affichée par l’application quand l’exposition est trop élevée et quand la dose quotidienne d’exposition est atteinte.

Notre avis :  June est un objet utile qui permet de répondre à une question de prévention sanitaire jusque-là restée sans réponse. En effet, qui ne s’est jamais retrouvé avec de douloureux coups de soleil,  en fin de journée à la plage ou au ski ? Nous apprécions également son aspect extérieur, car il s’agit d’un bijou de technologie, dans tous les sens du terme, qui saura séduire, surtout lorsque l’on est en villégiature.

 

Le bracelet Polar Loop

 

Image Polar

Image Polar

Le Polar Loop est un bracelet connecté qui permet de suivre son activité physique. Il a été  développé par la société finlandaise Polar Electro fondée à la fin des années 70 et pionnière dans les équipements  à porter  sans fil pour sportifs bien avant l’avènement de l’internet des objets et l’invention de la notion de quantified self. Polar Electro détient, entre autres, le brevet de la ceinture cardio sans fil.

Ce bracelet  est composé d’un afficheur de type OLED de couleur rouge, d’une batterie ayant une autonomie de 5 jours environ, d’une mémoire de 4Mo permettant de stocker au plus 12 jours d’activité moyenne  et communique en Bluetooth avec une application mobile pour smartphone Apple (iPhone 4s et 5) et Android (à partir de la version 4.3). La batterie se recharge via un câble propriétaire (un de plus !), doté à une extrémité d’un connecteur USB et à l’autre d’un connecteur propriétaire  se fixant sur le bracelet.

Disponible uniquement en noir,  il  est  en polyuréthane et possède une fermeture en inox de type montre bracelet.  Fourni en taille unique, le bracelet s’ajuste à la  taille du poignet grâce à  quelques manipulations : démontage du mécanisme de fermeture, découpe du bracelet à la taille  souhaitée et remontage du mécanisme. Très léger, 38g, il est également waterproof jusqu’à une profondeur de 20m.

Ce bracelet permet de suivre son activité physique au quotidien et d’obtenir des conseils pour atteindre des objectifs  fixés automatiquement  en fonction de son  mode de vie et de ses caractéristiques physiques. Pour se faire, l’utilisateur doit renseigner quelques informations personnelles : âge, sexe, taille et poids.

Les informations sont restituées de 3 façons : sur l’afficheur du bracelet, sur une application mobile et sur une application web.

1. Afficheur du bracelet :

Les fonctions défilent sur l’afficheur à l’aide du bouton. Chacune est identifiée par un mot clé de 4 lettres ou un symbole :

  • ACTV : indique, sous la forme d’une jauge, le taux d’accomplissement de l’objectif quotidien,
  • TO GO : indique le temps d’activité nécessaire pour atteindre son objectif en fonction du type d’activité,
    • JOG : le temps de pratique nécessaire pour  une activité intensive (ex. course à pied, tennis, …)
    • WALK : le temps de pratique nécessaire pour une activité  d’intensité moyenne (ex. marche à pied, …)
    • UP : le temps de pratique nécessaire  pour une activité de faible intensité (ex. ménage, …)
  • STEP : indique le nombre de pas effectués,
  • CALS : indique le nombre de calories brûlées,
  • Symbole cœur : indique le nombre de pulsations (si une ceinture cardiaque est utilisée),
  • TIME : indique l’heure courante  préalablement synchronisée avec celle de son ordinateur,
  • Des informations de diagnostic : synchronisé avec un smartphone, batterie faible, en charge, mémoire pleine.

Le bracelet possède également un mode avion qui inhibe la communication sans fil. Afin d’obtenir des résultats réalistes, il est recommandé de porter le bracelet sur le poignet de sa main non dominante (ex. si l’utilisateur est droitier le bracelet doit, alors, se porter sur le poignet gauche). Si la durée d’inactivité dépasse 1 heure, un message incitant à bouger défilera, alors, sur le bracelet. Ces alertes d’inactivité seront également visibles sur les bilans fournis par les applications mobile et web.

2. L’application mobile

image Polar

image Polar

Très visuelle, elle se présente sous la forme d’une horloge à  cadran  de 24h entourée d’une jauge circulaire qui indique, pour chaque moment de la journée, l’activité pratiquée  identifiée à l’aide d’un code couleur : allongé, assis, faible, moyenne, intensive. Une synthèse indique le cumul de chaque activité pour la journée en cours. Elle permet également de visualiser l’activité des jours précédents. Néanmoins, pour fonctionner, l’application mobile doit avoir été synchronisée, au moins une fois, avec l’application web.

3. L’application web

Image Polar

Image Polar

Elle se compose de  4 volets alimentés  par  les informations fournis lors de la synchronisation avec le bracelet ou l’application mobile :

  • Bilan des sessions : fournit un bilan quotidien de l’activité,
  • Tracé & statistiques : permet de publier en mode public ou uniquement pour ses amis son parcours retranscrit via Google Earth ainsi que les statistiques concernant l’activité lors du trajet (vitesse, calories, fréquence cardiaque),
  • Calendrier : fournit une vue d’ensemble de l’activité  mensuelle sous la forme d’un calendrier avec le bilan de chaque jour et semaine,
  • Progrès : fournit la durée cumulée de chaque activité.

A noter que les applications Web et mobile sont disponibles en français.

Le bracelet  est compatible avec les émetteurs de fréquence cardiaque Polar H6 et H7  qui permettent d’enrichir l’analyse de l’activité. La fonction EnergyPointer est particulièrement intéressante car elle permet de connaître les bénéfices de l’activité pratiquée  en fonction du rythme cardiaque : récupération, endurance (l’endroit où les graisses sont brûlées), musculature(développement des muscles) et intensité. Cette information, permettant  d’ajuster son effort en fonction de son objectif (garder la ligne, compétition, …),  est affichée sur le bracelet en temps réel mais nécessite une synchronisation avec l’application mobile en fin d’exercice afin d’apparaître dans le bilan.

 

Quel bracelet connecté choisir ?

Photo Montage - 20 Minutes

Photo Montage – 20 Minutes

Plus qu’une mode, le bracelet connecté a été l’objet de la fin d’année 2013. Début 2014, nous en comptons quatorze : Jawbone-up, Polar Loop,
Misfit Shine, Nike Fuelband SE, Fitbit Flex, Montre Basis, Withings Pulse, Fitbit Zip, Fitbit One, Tanita AM-120, Airo, Angel, Reign et Bowflex boost. Les prix sont compris entre 45 € et 155 €.

Ces bracelets connectés, portés autour du poignet, permettent de relever des données sur votre activité de jour comme de nuit. Il est connecté, en général, à votre smartphone à l’aide du bluetooth et pour certains de manière filaire en USB. Il peut vous donner, par exemple, des informations, tel un coach personnel, sur votre nombre de pas, la distance parcourue, les calories dépensées et la qualité de votre sommeil. Les plus évolués embarquent un cardio fréquencemètre. Un seul modèle dispose d’un spectromètre qui analyse votre sang et permet ainsi de détecter le nombre de calories consommées directement pendant un repas. Il faut souligner que seulement 5 bracelets sont waterproof, les autres résistent aux projections d’eau mais il vaut mieux éviter de les mettre en contact avec l’eau. Leur autonomie varie de 4 à 11 jours.

 Notre sélection :

jawbone-up_1364317206

Jawbone UP : Le UP est le bracelet est le mieux placé pour suivre votre sommeil, il est aussi le seul à pouvoir détecter le meilleur moment pour vous réveiller. La suite est plus classique. Avec lui, l’utilisateur peut observer son niveau d’activité, importer les données en provenance d’autres objets/applications, et suivre son alimentation. Remarque : attention au vieillissement rapide et à la fiabilité de la solution. Prix constaté : 129,99€, compatible iOS et Android.

Fitbit Flex

Fitbit Flex : Le Fitbit Flex est le premier bracelet Fuelband qui pose les bases de ce que doit être un poignet connecté. Synchronisé en Bluetooth avec le smartphone, le bracelet communique sans friction les informations surl’activité physique et le sommeil de son porteur. Tout se déroule de manière transparente, sans branchement ni bouton sur lequel appuyer. Remarque : écran pas assez grand et batterie disposant de moins d’autonomie qu’un Jawbone UP . Prix constaté : 99,95 €, compatible iOS et Android.

Nike Fuelband SE

Nike Fuelband SE : Le bracelet de Nike est un véritable coach sportif basé sur un
système de motivation fonctionnant sur la base de points, les Fuelpoints.
Chaque action ou chaque mouvement correspond à un nombre de points qui viennent illuminer petit à petit une rangée de diodes colorées. L’utilisateur doit arriver à atteindre l’objectif avant la fin de la journée. Le modèle de coaching repose également sur une compétition avec les autres membres de la communauté Nike, l’objectif étant de gagner un badge virtuel. Le bracelet interpelle également son porteur si le coach virtuel juge que l’activité n’est pas suffisante. Rien à dire sur l’aspect technique car il offre une résistance à l’eau et une flexibilité accrue. Remarque : il est réservé aux utilisateurs Apple qui disposent au minimum d’un Iphone 4 (4S et au-delà). Prix constaté : 139€, compatible iOS.

Misfit ShineMisfit Shine : Véritable petit bijou d’esthétisme. Il peut se porter autour du cou, ou se glisser au bout du poignet. Le petit disque, bourré de technologie, s’apparente à un accessoire de mode. Pourtant, il est techniquement un peu moins abouti que les autres bracelets. Néanmoins il est entièrement étanche très pointu aussi pour mesurer une activité quotidienne et d’ailleurs, il a été programmé pour reconnaître spécifiquement cinq sports (vélo, natation, tennis, basket et football). Par contre, il est moins adapté sur toute la partie « suivi du sommeil ». Remarque : un objet de mode.
Prix constaté :119,95€, compatible iOS et Android.

Fitbit Force

Fitbit Force : Ce bracelet est la combinaison réussie d’une montre intelligente et d’un trackeur d’activité. En plus d’intégrer la mesure des pas, du sommeil et de l’altitude, l’écran du bracelet peut afficher l’heure, mais aussi les numéros des appels entrants. Un bracelet très complet. Remarque : Pas encore disponible en France. Prix constaté : 95€ (taux de change au 15 février 2014), compatible iOS et Android.

Attention, dernière information : Février 2014, le bracelet retiré de la vente aux Etats-Unis suite à des problèmes d’irritation de la peau. Ces problèmes auraient touché 1,7 % des utilisateurs. La vente du Force est donc suspendue et Fitbit vient de décider de lancer une opération de retour des bracelets déjà vendus.

Polar loop

Polar Loop : La société Polar, plus connue dans le domaine des cardio-fréquencemètres, se met aux bracelets connectés. La mesure de la fréquence cardiaque n’est pas intégrée nativement et il faut utiliser une ceinture Polar connectée en Bluetooth. Ce bracelet intègre les grands classiques comme le nombre de pas, les alertes d’activité, mais il peut aussi identifier la position du porteur ( debout, assis, ou allongé). Le fabricant affiche une étanchéité jusqu’à 20 mètres. Remarque : Pas encore disponible en France. Prix estimé : 89,90€ compatible uniquement iOS.

En conclusion, d’autres bracelets encore plus performants vont arriver, les AIRO, ANGEL et REIGN, et d’autres intégreront, eux, des capteurs multiples, y compris ceux cardiaques, mais il faudra attendre quelques mois pour les voir arriver en France (deuxième, troisième voire quatrième trimestre 2014).

Dans un prochain article nous reviendrons, spécifiquement, sur les trackers.