Porkfolio, la tirelire réinventée

Image Quirky

Image Quirky

A l’ère du bitcoin, cette monnaie virtuelle qui défraie la chronique, Quirky, dont nous vous parlions il y a quelques semaines, réinvente, en le rendant connecté,  un objet de notre enfance tombé en désuétude : la tirelire !

Baptisée Porkfolio (contraction en anglais de porc et portefeuille), cette tirelire, qui a adopté sa forme historique, celle du cochon, est de taille respectable (21 cm de côté x 14 cm de haut) lui permettant de contenir, par exemple, jusqu’à 400 pièces de 0.25$.

Disponible en 3 coloris : rose, noir et blanc, elle est alimentée grâce à 2 piles standards de type AA et communique en Wifi avec une application mobile pour appareils Apple (>=iPhone4, >=iOS6) et Android (> version 2.2 de l’OS). A l’instar des autres objets Quirky, la configuration Wifi ainsi que l’appairage avec le smartphone ou la tablette,  s’effectuent simplement, pas de recherche de réseau ni de  saisie mot de passe, il suffit de plaquer l’écran de ce dernier sur un endroit pré défini de l’objet, pour le Porkfolio il s’agit de son groin.

 Comme une tirelire classique, Porkfolio possède une fente sur sa bedaine, pour insérer les pièces et sur son dos, qui est la surface sur laquelle il repose, une trappe en caoutchouc pour les retirer. Sa tête est rotative et son groin s’éclaire chaque fois qu’une pièce est glissée par la fente.

Porkfolio est capable de déterminer la valeur de la pièce insérée (reconnaît les dollars américains et les euros) et la communique à l’application mobile qui incrémente en conséquence le solde de la tirelire. Elle est,  également, munie d’un accéléromètre qui envoie une notification à l’application mobile si la tirelire est déplacée. L’application permet de fixer des objectifs d’économie et de suivre sous la forme d’une courbe la progression du solde. Par contre, le montant retiré de la tirelire doit être comptabilisé et soustrait  manuellement via l’application.

Disponible en France, depuis quelques semaines, dans certaines enseignes de la grande distribution (Groupe Auchan), cet objet connecté en forme d’animal, le premier depuis le fameux lapin Nabaztag précurseur (c’était en 2006) des objets connectés, est un objet ludique pour apprendre à gérer un budget qui saura séduire les plus jeunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>