La boîte à oeufs connectée EggMinder de Quirky

Image Quirky

Image Quirky

Les objets connectés débarquent dans la cuisine et  parmi eux,  le Egg Minder, une boîte à œufs connectée développée par Quirky, société fondée en 2009 à New York,  alliant  crowd funding et  FabLab au service de la concrétisation de l’innovation. En 2013, Quirky s’est alliée avec General Electric pour développer, en 5 ans, une trentaine d’objets connectés pour la maison intelligente, contrôlables depuis une seule et même application mobile. Ces objets seront choisis de manière collaborative : tout un chacun peut proposer une  idée d’objet qui, si elle rencontre l’adhésion du public via un vote ouvert à tous, intégrera la liste des objets qui seront développés.

Cette boîte, pas plus encombrante qu’une boîte à œufs cartonnée classique (370mm x 111mm x  81mm), pouvant contenir 14 œufs, communique en Wifi avec une application mobile et est alimentée via deux piles de type AA. Chaque emplacement est muni d’un capteur qui détecte la présence d’un œuf et d’une LED qui sert à indiquer s’il s’agit de l’œuf le plus ancien. Pour des raisons d’économie d’énergie, LED et Wifi  ne fonctionnent que lorsque le couvercle de la boîte est retiré. Quand l’œuf le plus ancien est retiré, la lumière bleu s’allume à côté du nouveau plus ancien et ainsi de suite.

L’application mobile, baptisée Wink, fonctionne  sur les appareils Apple, à partir de la version 6 d’iOS, et sur smartphone et  tablettes Android à partir de la version 2.2 de l’OS. Wink n’est pas dédiée à Egg Minder, car elle permet d’interagir avec tous les objets de la maison intelligente qui sont ou seront développés par Quirky et General Electric.                

L’application propose une représentation visuelle de la boîte à œufs, indique pour chaque emplacement si un œuf est présent et un anneau de couleur indique si l’œuf est le plus ancien ou s’il est périmé. Elle permet, également, de paramétrer le nombre de semaines au bout desquelles on considère l’œuf comme périmé ainsi que des alertes :

- nombre d’œufs restant en deçà duquel une alerte stock est envoyée,

- nombre de jours restant avant expiration.

Il est également possible de sélectionner un œuf pour savoir à quelle date il a été ajouté dans la boîte et quelle est sa date d’expiration. Le calcul de la  date d’expiration est théorique, il consiste à additionner la date, issue du smartphone, à laquelle l’œuf a été déposé dans la boîte avec le nombre de semaines, paramétré via l’application, au bout desquelles l’œuf sera considéré comme périmé.

Néanmoins, le Egg Minder nécessite quelques précautions d’emploi. Tout d’abord, afin d’éviter que cela ne devienne un vrai casse tête, il est préférable de remplir la boîte en une fois avec des œufs ayant la même date d’expiration ou alors d’acheter des œufs au fur et à mesure avec une date d’expiration qui est, au plus, celle paramétrée dans l’application. Ensuite, si un œuf est enlevé puis remis dans la boîte il sera considéré comme nouveau, donc valable le nombre de  semaines qui a été paramétré, même si sa date de péremption originelle est pour le lendemain.

L’application permet de savoir à distance, lorsque l’on fait ses courses par exemple, le nombre d’œufs restant et leur état. Le Egg Minder est disponible à la vente sur la boutique en ligne de Quirky au prix de 69$.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>