Renault Kwid : un concept car équipé d’un drone volant pour surveiller les embouteillages

Image Renault Concept

Photo Renault Concept

Kwid est le premier concept-car de Renault dévoilé hors d’Europe, au Salon de l’Auto de New Delhi, en février 2014. Il signe l’ambition de Renault sur les nouveaux marchés tels que l’Inde, la Russie ou le Brésil. Robuste et hyper-connecté, grâce notamment à son « flying companion », Kwid Concept a pour but de répondre aux attentes des jeunes consommateurs de ces marchés.

Photo Renault Concept

Photo Renault Concept

Le Flying Compagnon est un drone volant quadrirotor embarqué dans le faux plafond.

Le concept-car Kwid a été conçu avec l’apport technologique de Renault Design India et incarne le deuxième pétale (Explore) de la stratégie design de Renault.

Le tableau de bord prend la forme d’une tablette intégrée permettant d’accéder aux différentes fonctionnalités du « Flying Companion ».

Premier instrument de ce type dans le domaine automobile, le « Flying Companion » s’échappe de la partie arrière pivotante du toit de Kwid, et permet de s’informer sur le trafic, prendre des photos du paysage ou détecter des obstacles sur la route.

Quelques vidéos choisies du concept car (Vidéo Renault Youtube)

Notre commentaire : L’idée est sympathique sur le principe mais la sécurité routière ou l’autorité de régulation aérienne locale risquent de moyennement apprécier ce drone. Pourquoi ? Il faut imaginer le risque de voir le drone chuter sur un autre véhicule ou encore constituer un danger du fait de la moindre attention du conducteur ou des autres conducteurs en le voyant.

Plus sérieusement, l’idée de pouvoir visualiser un danger se trouvant sur la route est très séduisante. De manière pragmatique, nous voyons des voitures connectées et communiquant (message, son & vidéo) entres elles mais aussi avec les équipements routiers environnants.

Notre vision du futur sur les routes : A 4 km de distance, de notre voiture, un autre véhicule équipé du module de détection et de communication identifie et visualise un obstacle sur la route. Le freinage d’urgence se déclenche et l’information de cette procédure d’urgence est transmise. Le message contient également la raison du déclenchement de l’alerte. Aussitôt, tous les véhicules circulant dans le même sens reçoivent ces éléments pour anticiper, à leur tour, un freinage d’urgence, un ralentissement à venir et/ou un encombrement potentiel afin de leur permettre de choisir un trajet alternatif. En parallèle, les services de police, de secours, d’intervention sur les routes ou autoroutes et les radios d’informations routières (ou les flux d’informations qui les remplaceront à terme) sont avertis. Nous voyons aussi le mobilier urbain, routier et tous les équipements routiers connectés capables de donner l’alerte et de transmettre des informations à tout l’écosystème routier. Voilà le futur routier selon notre vision.

Voir le concept sur le site de Renault

Quel bracelet connecté choisir ?

Photo Montage - 20 Minutes

Photo Montage – 20 Minutes

Plus qu’une mode, le bracelet connecté a été l’objet de la fin d’année 2013. Début 2014, nous en comptons quatorze : Jawbone-up, Polar Loop,
Misfit Shine, Nike Fuelband SE, Fitbit Flex, Montre Basis, Withings Pulse, Fitbit Zip, Fitbit One, Tanita AM-120, Airo, Angel, Reign et Bowflex boost. Les prix sont compris entre 45 € et 155 €.

Ces bracelets connectés, portés autour du poignet, permettent de relever des données sur votre activité de jour comme de nuit. Il est connecté, en général, à votre smartphone à l’aide du bluetooth et pour certains de manière filaire en USB. Il peut vous donner, par exemple, des informations, tel un coach personnel, sur votre nombre de pas, la distance parcourue, les calories dépensées et la qualité de votre sommeil. Les plus évolués embarquent un cardio fréquencemètre. Un seul modèle dispose d’un spectromètre qui analyse votre sang et permet ainsi de détecter le nombre de calories consommées directement pendant un repas. Il faut souligner que seulement 5 bracelets sont waterproof, les autres résistent aux projections d’eau mais il vaut mieux éviter de les mettre en contact avec l’eau. Leur autonomie varie de 4 à 11 jours.

 Notre sélection :

jawbone-up_1364317206

Jawbone UP : Le UP est le bracelet est le mieux placé pour suivre votre sommeil, il est aussi le seul à pouvoir détecter le meilleur moment pour vous réveiller. La suite est plus classique. Avec lui, l’utilisateur peut observer son niveau d’activité, importer les données en provenance d’autres objets/applications, et suivre son alimentation. Remarque : attention au vieillissement rapide et à la fiabilité de la solution. Prix constaté : 129,99€, compatible iOS et Android.

Fitbit Flex

Fitbit Flex : Le Fitbit Flex est le premier bracelet Fuelband qui pose les bases de ce que doit être un poignet connecté. Synchronisé en Bluetooth avec le smartphone, le bracelet communique sans friction les informations surl’activité physique et le sommeil de son porteur. Tout se déroule de manière transparente, sans branchement ni bouton sur lequel appuyer. Remarque : écran pas assez grand et batterie disposant de moins d’autonomie qu’un Jawbone UP . Prix constaté : 99,95 €, compatible iOS et Android.

Nike Fuelband SE

Nike Fuelband SE : Le bracelet de Nike est un véritable coach sportif basé sur un
système de motivation fonctionnant sur la base de points, les Fuelpoints.
Chaque action ou chaque mouvement correspond à un nombre de points qui viennent illuminer petit à petit une rangée de diodes colorées. L’utilisateur doit arriver à atteindre l’objectif avant la fin de la journée. Le modèle de coaching repose également sur une compétition avec les autres membres de la communauté Nike, l’objectif étant de gagner un badge virtuel. Le bracelet interpelle également son porteur si le coach virtuel juge que l’activité n’est pas suffisante. Rien à dire sur l’aspect technique car il offre une résistance à l’eau et une flexibilité accrue. Remarque : il est réservé aux utilisateurs Apple qui disposent au minimum d’un Iphone 4 (4S et au-delà). Prix constaté : 139€, compatible iOS.

Misfit ShineMisfit Shine : Véritable petit bijou d’esthétisme. Il peut se porter autour du cou, ou se glisser au bout du poignet. Le petit disque, bourré de technologie, s’apparente à un accessoire de mode. Pourtant, il est techniquement un peu moins abouti que les autres bracelets. Néanmoins il est entièrement étanche très pointu aussi pour mesurer une activité quotidienne et d’ailleurs, il a été programmé pour reconnaître spécifiquement cinq sports (vélo, natation, tennis, basket et football). Par contre, il est moins adapté sur toute la partie « suivi du sommeil ». Remarque : un objet de mode.
Prix constaté :119,95€, compatible iOS et Android.

Fitbit Force

Fitbit Force : Ce bracelet est la combinaison réussie d’une montre intelligente et d’un trackeur d’activité. En plus d’intégrer la mesure des pas, du sommeil et de l’altitude, l’écran du bracelet peut afficher l’heure, mais aussi les numéros des appels entrants. Un bracelet très complet. Remarque : Pas encore disponible en France. Prix constaté : 95€ (taux de change au 15 février 2014), compatible iOS et Android.

Attention, dernière information : Février 2014, le bracelet retiré de la vente aux Etats-Unis suite à des problèmes d’irritation de la peau. Ces problèmes auraient touché 1,7 % des utilisateurs. La vente du Force est donc suspendue et Fitbit vient de décider de lancer une opération de retour des bracelets déjà vendus.

Polar loop

Polar Loop : La société Polar, plus connue dans le domaine des cardio-fréquencemètres, se met aux bracelets connectés. La mesure de la fréquence cardiaque n’est pas intégrée nativement et il faut utiliser une ceinture Polar connectée en Bluetooth. Ce bracelet intègre les grands classiques comme le nombre de pas, les alertes d’activité, mais il peut aussi identifier la position du porteur ( debout, assis, ou allongé). Le fabricant affiche une étanchéité jusqu’à 20 mètres. Remarque : Pas encore disponible en France. Prix estimé : 89,90€ compatible uniquement iOS.

En conclusion, d’autres bracelets encore plus performants vont arriver, les AIRO, ANGEL et REIGN, et d’autres intégreront, eux, des capteurs multiples, y compris ceux cardiaques, mais il faudra attendre quelques mois pour les voir arriver en France (deuxième, troisième voire quatrième trimestre 2014).

Dans un prochain article nous reviendrons, spécifiquement, sur les trackers.

Le thermostat intelligent par Netatmo

Photo Netatmo

Photo Netatmo

Ce thermostat, dont le design est signé par Starck, sert à piloter un chauffage central privatif (communément appelé chaudière) qui plus est, récent, car il doit disposer d’une connectique spécifique pour être piloté via un thermostat électronique. Mais, ce produit n’est pas pour vous si votre chauffage est électrique.

Le capteur de température étant intégré  dans le thermostat, la chaudière est donc alignée sur la température d’une pièce donnée, celle où se trouve le thermostat. Celui-ci ne permet donc pas de connaître et encore moins de  contrôler de manière indépendante la température de chaque pièce. Cette dernière devra, comme auparavant, être ajustée de manière manuelle sur chaque radiateur afin d’obtenir le confort souhaité en fonction de la surface de la pièce, de son isolation thermique et surtout des préférences de son occupant.

Le thermostat, connecté en Wifi,  est piloté via un smartphone fournissant également des indicateurs et un contrôle à distance (ex. augmenter la température avant de rentrer chez soi). Il s’agit donc plus d’une solution ergonomique et mobile  pour piloter un chauffage central qu’une véritable solution de contrôle global pour toute l’habitation.